Stomatologie

spacer

> Chirurgie des maxillaires

Egalement appelée chirurgie orthognatique, la chirurgie des maxillaires consiste à redonner au patient un positionnement normal des dents en agissant sur l’os des maxillaires. Lorsque la dysharmonie maxillo-mandibulaire s’avère importante, la chirurgie orthognatique permet de déplacer le maxillaire et/ou la mandibule afin d’améliorer l’équilibre facial et de rétablir un bon fonctionnement des rapports inter arcades (dents du haut et du bas).

La chirurgie orthognatique rétablit le bon positionnement des dents et entraîne un changement de la morphologie du visage.
Les étapes de la prise en charge s’articulent autour de la consultation chirurgicale, de la préparation orthodontique, de l’élimination des troubles ayant pu provoquer une mauvaise position dentaire et de l’évaluation psychologique liée à une éventuelle modification du visage.

Les interventions chirurgicales

  • Intervention de LEFORT ou ostéotomie du maxillaire : permet de replacer toute l’arcade dentaire du haut dans les trois plans de l’espace (en avant, en arrière, en haut et en bas)
  • Intervention d’EPKER : permet de mobiliser la totalité de l’arcade dentaire du bas (la mandibule) en la désolidarisant de la partie verticale de la mâchoire qui porte l’articulation avec le crâne.
    La mâchoire est maintenue dans sa nouvelle position par des plaques en titane vissées sur l’os.
  • La génioplastie (menton) : l’os du menton est mis à nu pour adoucir ses contours, et peut être aussi sectionné et repositionné. Il est alors maintenu par des plaques en titane.

Après une intervention en chirurgie orthognatique

Un gonflement de la face peut s’installer. L’application de glace est donc nécessaire. Des antalgiques et des bains de bouche sont également prescrits.
Des séances de drainage lymphatique de la face peuvent être proposées pour accélérer le dégonflement.
Une consultation avec une diététicienne permet d’élaborer des repas d’abord liquides, puis mixés avant le retour à une alimentation normale.

La chirurgie orthognatique a largement bénéficié des progrès réalisés en ostéosynthèse (plaques semi-rigides et vis). Il s’agit néanmoins de plans de traitement lourds qui doivent être proposés à des patients motivés et conscients des répercussions fonctionnelles et/ou esthétiques de leur dysmorphose.

Dernière mise à jour le 20/12/2010

 
Diagnostic Santé - Cancérologie - Cardiologie - Cataracte - Dialyse - Gastro-entérologie - Gynécologie - Hémorroïdes - Maternité - Néphrologie - Nutrition
Ophtalmologie - ORL - Orthopédie - Pneumologie - Soins de suite - Stomatologie - Sommeil - Stress oxydatif - Surdité - Urologie - Varices